Anaxyrus fowlerii
Statut de l’espèce : en voie de disparition au Canada
Mesures requises : initiatives de réintroduction et d’augmentation de la population

Le crapaud de Fowler est gravement menacé de disparition au Canada. Actuellement, on estime à seulement quelques centaines le nombre d’individus reproducteurs composant les petites populations très dispersées qui se trouvent encore sur les rives du lac Érié.

En bref
Le trait le plus distinctif du crapaud de Fowler est son odeur, qui rappelle l’arachide non grillée. On reconnaît aussi les mâles à leur chant nuptial strident lorsqu’ils se réunissent dans les sites aquatiques de reproduction à la fin du printemps. La période larvaire dure de 40 à 60 jours, et les jeunes crapauds nouvellement métamorphosés émergent au milieu de l’été. La croissance du crapaud de Fowler est rapide, et la plupart des individus atteignent leur taille adulte en un an. Bien qu’ils puissent vivre de 3 à 5 ans, la mortalité annuelle est élevée à tous les stades du cycle de vie. Étant une espèce nocturne, ils sont surtout actifs le soir.

Habitat
Le crapaud de Fowler est adapté aux dunes et aux habitats riverains. Son cycle vital complexe nécessite la présence de milieux aquatiques et de milieux terrestres. Les œufs et les têtards ont besoin d’étangs à végétation clairsemée, de bassins à fond sablonneux, de hauts-fonds rocheux ou bassins rocheux. Quant aux adultes, ils vivent dans les sols sablonneux bien drainés ou les dunes, les plages sablonneuses, les zones boisées caducifoliées et les secteurs rocheux à végétation peu dense. Les crapauds juvéniles et adultes hibernent dans le sable. Tous ces habitats sont instables et vulnérables à l’érosion, à l’ensablement, aux tempêtes et à la fluctuation des niveaux d’eau.

Aire de répartition
Le crapaud de Fowler est présent dans une grande partie de l’Amérique du Nord à l’est des grandes plaines et au sud des Grands Lacs. Au Canada, on ne le retrouve toutefois que sur la rive nord du lac Érié, dans l’extrême sud de l’Ontario.

Menaces
Le risque que le crapaud de Fowler disparaisse complètement au Canada est élevé. Sa principale menace est la perte et la dégradation des plages et des dunes riveraines qui constituent son habitat. L’un des problèmes importants est la propagation envahissante du roseau commun, le phragmites australis, qui forme des colonies denses et fait baisser les niveaux d’eau, allant jusqu’à assécher les zones humides.

D’autres facteurs interviennent, notamment les projets de développement et de stabilisation artificielle des rives, ce qui inclut la construction de brise-lames, de routes, de terrains de stationnement, de quais et d’épis.  Les activités d’entretien des plages, telles que le terrassement, le nettoyage et l’enlèvement des algues au moyen de machines ou de bouteurs, représentent aussi des problèmes majeurs, alors que la circulation de véhicules et l’utilisation récréative des plages et des dunes concourent à la perte de l’habitat. Enfin, le ruissellement agricole, la pollution industrielle et la présence d’autres espèces envahissantes, comme la moule zébrée, représentent des menaces importantes.

Mesures de rétablissement recommandées
Le Programme de rétablissement de l’Ontario recommande différentes mesures, dont l’amélioration de l’habitat, l’étude de faisabilité de la réintroduction du crapaud de Fowler dans des zones appropriées et, lorsque c’est possible, le rétablissement de populations. Le succès de la réintroduction du crapaud de Fowler dépend largement de la compréhension des conditions nécessaires à l’augmentation des populations de jeunes crapauds à partir des sites de reproduction existants.

Ce que nous faisons
Informez-vous de ce que Conservation de la faune au Canada fait pour sauvegarder les reptiles et les amphibiens  – dont crapaud de Fowler – et des gestes que vous pouvez poser pour contribuer à cet effort.

Pour plus d’information
Registre public des espèces en péril, crapaud de Fowler
Recovery Strategy for the Fowler’s Toad in Ontario (en anglais)