Programme Noé au Canada

Depuis 1990, le programme Noé au Canada offre à de jeunes biologistes canadiens une occasion unique. Chaque année, Conservation de la faune au Canada choisit, à partir de dizaines de candidatures provenant de toutes les régions du pays, un étudiant de cycle supérieur et lui offre un stage convoité à l’île tropicale de Maurice, dans la partie occidentale de l’océan Indien.

Le candidat choisi reçoit des enseignements théoriques intensifs pendant quatre semaines suivis d’un stage de 12 semaines dans une équipe de rétablissement d’espèces et d’habitats dont la mission est de sauvegarder les espèces de l’île Maurice et des îles environnantes.

Les diplômés reçoivent le Diplôme d’études supérieures Durrell dans le domaine du rétablissement des espèces en voie de disparition (en anglais). Cette bourse couvre les frais de voyage et de déplacement, de subsistance et de formation.

Le programme comble une lacune éducative présente dans le pays en offrant une formation pratique et de l’expérience de terrain en gestion de projets de conservation d’espèces sauvages et d’espèces en voie de disparition. Grâce à ce programme, les participants acquièrent les compétences multidisciplinaires nécessaires pour mettre sur pied leurs propres programmes de rétablissement d’espèces.

Objectifs du programme

  • Former de jeunes biologistes canadiens aux techniques de reproduction d’espèces en voie de disparition en environnements contrôlés, de réintroduction dans la nature et de gestion des populations sauvages.
  • Offrir à de jeunes biologistes canadiens une expérience de terrain dans le cadre de projets de conservation in situ complémentant leur formation universitaire.
  • Créer un réseau de biologistes canadiens compétents dans le domaine de la conservation, qui s’intéressent notamment aux espèces en voie de disparition et menacées.
  • Sensibiliser le public canadien à la situation des espèces en voie de disparition et aux progrès réalisés à la suite des efforts déployés pour les sauvegarder.

Ce qu’en disent les participants

« L’une des années les plus mémorables à ce jour dans ma carrière de biologiste spécialisée en conservation des espèces en voie de disparition. »
– Natasha Lloyd, Programme Noé au Canada, 2006
Spécialiste de niveau supérieur dans le domaine de la recherche en conservation au Centre de recherche en conservation de la Société zoologique de Calgary

« L’une des expériences les plus importantes et les plus significatives de ma carrière en conservation. »
– Myles Lamont, Programme Noé au Canada, 2013
Technicien de la faune, gouvernement du Nunavut, directeur de l’agence-conseil TerraFauna Wildlife Consulting

« Un point tournant dans ma carrière. Cette expérience m’a façonné non seulement comme professionnel mais aussi comme personne. »
– Dave Stepnisky, Programme Noé au Canada, 1998
Cadre supérieur à la section habitat du poisson et autres espèces sauvages, ministère de l’Environnement et du Développement des ressources durables de l’Alberta

Processus de candidature

Nous faisons un appel de candidatures par année. Le prochain aura lieu en septembre 2017, avec pour date limite le 15 novembre. Voici quelques exemples de documents de candidatures tirés des années antérieures, à titre de référence seulement. Les formulaires 2017 seront disponibles à compter de septembre.

Aidez-nous à sauvegarder les espèces mauriciennes en voie de disparition et à former une nouvelle génération de biologistes canadiens qui maîtriseront les techniques de conservation, qu’ils pourront mettre en pratique dans ce pays et au Canada.

Appuyez dès aujourd’hui le programme Noé au Canada de Conservation de la faune au Canada.

Recherches

Bednarczuk, E., C. J. Feare, S. Lovibond, V. Tatayah, et C. Jones.  2010.  Attempted eradication of house sparrows Passer domesticus from Round Island (Mauritius), Indian Ocean.  Conservation Evidence 7: 75-86.

Imlay, T., R. Dale, S. Buckland, C. Jones, et N. Cole.  2012.  A novel approach to counting geckos:  Phelsuma density in Mauritius forests.  Herpetological Review 43 (3): 391-396.

Lamont, M. M.  2016. Territorial and courtship displays of Mauritius Cuckooshrike Lalage typicalBulletin of the British Ornithologists’ Club 136 (2): 147-149.

Moldowan, P. D., J. A. Copsey, N. Zuël, V. Tatayah, et N. Cole.  2016. Sticks and stones:  notes on the ecology and conservation of an endemic stick insect (Apterograeffea marshallae) and the restoration of an island ecosystem.  Phelsuma 24: 72-79.